Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Population - Etat civil - Etrangers / Don d'organe - corps à la science

Don d'organe - corps à la science

Don d'organes

Le don d'organes est aujourd'hui pour certains patients souffrant d'une maladie en phase terminale, la seule chance de survie. Or dans de nombreux cas, les patients décèdent en liste d'attente faute d'organes disponibles.

L'inscription des donneurs d'organes au Registre national est très importante, car elle permet d'optimaliser au maximum les chances de sauver une vie. En effet, cette démarche établit incontestablement la volonté du défunt et évite à la famille la responsabilité d'une décision difficile dans des circonstances très pénibles.

Si vous désirez poser, un acte de solidarité : exprimer votre volonté d'être donneur d'organes, vous pouvez vous adresser au service Population.

La décision peut être révisée à tout moment.

Modalités

  • Se présenter en personne, muni de sa carte d'identité pour remplir les formulaires auprès du service Population.
  • Si vous avez moins de 18 ans, ce sont vos parents qui effectuent les démarches et se présentent avec leur carte d'identité.

Coût : gratuit.

Plus d'infos

+32 (0)25 24 97 97

www.beldonor.be 

Don de corps à la science

Donner un organe (un cœur, un rein, un foie…), c'est sauver une vie immédiatement. Cet acte généreux est parfaitement compatible avec le don de son corps à la science. Le don d'organes est logiquement toujours prioritaire, mais une fois l'organe prélevé, le corps du donateur peut être légué à la science.

Modalités préalables

  • Exprimer sa volonté de donner son corps à la science de manière claire et sans équivoque dans un document écrit de sa main, daté et signé.
  • En conserver une copie et adresser l'original à l'hôpital universitaire de son choix.

A noter que la plupart des universités disposent d'un contrat type qu'il est nécessaire de se procurer en vue d'officialiser la démarche du don de corps. L'hôpital enverra généralement au donateur un accusé de réception ou une fiche à joindre à sa carte d'identité, de telle sorte que les proches ou les héritiers soient informés. Les hôpitaux universitaires n'acceptent que les corps des personnes décédées en Belgique, et pour autant qu'ils ne soient pas soumis à autopsie.

L'inhumation ou la crémation a lieu après que toutes les études aient été pratiquées.  Ce délai peut être de plusieurs semaines, plusieurs mois, voire plusieurs années.

Il est possible de revenir sur votre décision à tout moment. Aucune justification n'est demandée.

Modalités au moment du décès

  • Les proches déclarent le décès à la commune et fournissent à celle-ci la copie du document par lequel le défunt a manifesté sa volonté de donner son corps à la science.
  • Ils prennent contact très rapidement avec l'hôpital concerné : le transfert de la dépouille doit avoir lieu au plus tard 48 heures après le décès.

Coût : Il n'y a pas de frais à payer à l'université. Par contre, les frais liés à l'entreprise des pompes funèbres (cercueil, transport, inhumation ou incinération …) sont à charge de la famille du défunt. 

Les modalités de funérailles sont, dans la majorité des cas, soit directement  prévues par l'université dans le contrat de don du corps, soit laissées à l'appréciation du donneur lors de la conclusion de celui-ci (corps rendu à la famille pour inhumation ou incinération, corps inhumé par les soins de l'université).

Plus d'infos

www.dondecorps.be

www.funerailles.be (pour les coordonnées des services Anatomie des universités).