Attention

 

Informations et conseils sur la vaccination au PERWEX

 

 

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Compostage

Le compostage à domicile : de l’or vert à portée de main

Saviez-vous que les déchets verts et organiques constituent plus du tiers des résidus envoyés en Centre d'Enfouissement Technique (C.E.T.) ?  Or ces déchets sont facilement valorisables via le compostage, la technique d'élimination - ou plutôt de recyclage - des déchets, la moins coûteuse !

Aujourd'hui, le compostage est accessible à tout un chacun, même aux personnes qui ne disposent pas d'un jardin. Et cela, grâce au fût à compost, pour l'extérieur, et à un vermicomposteur pour l'intérieur (peu encombrant et sans odeur s'il est bien géré).

Le compost obtenu en quelques mois peut ensuite venir enrichir un potager,vos parterres ou vos jardinières.

Prime communale pour nouveau composteur

Depuis mars 2021, la commune octroie une prime à l'achat d'un composteur. Cette prime s'élève à 50 % de la facture d'achat avec une intervention de maximum 20 € pour l'achat d'un nouveau composteur. Qu'il s'agisse d'un fût, d'un silo, d'un bac à compost pour l'extérieur ou d'une vermicompostière pour l'intérieur.

Pour connaître les conditions, lisez le règlement.

Le formulaire de demande de prime est téléchargeable ici

Que peut-on composter ?

  • Les déchets verts : fleurs coupées, plantes vertes fanées, tailles de haies, tontes de pelouse, branchages, feuilles mortes…;
  • les déchets alimentaires : épluchures de fruits et légumes, restes de repas, coquilles d’œufs, de noix, feuilles et sachets de thé, marc et filtres à café…
  •  autres déchets organiques : papier de rouleaux "essuie-tout", pailles, sciure et copeaux de bois, cendres de bois…

Comment bien composter ?

Afin que le processus de compostage puisse se réaliser dans les meilleures conditions, il convient de respecter certains critères :

  • le broyage ou hachage menu des matières à composter afin d’augmenter la surface de contact entre la matière et les micro-organismes ;
  • une bonne aération pour favoriser le développement des bactéries dites aérobies. Cela implique un retournement régulier du tas de compost : après 1-3 semaines au début et toutes les 3-6 semaines ensuite ;
  • une humidité suffisante (entre 50 et 70 %) et pour cela, le mieux est de mouiller le tas lors du premier retournement ;
  • un bon équilibre entre les matériaux riches en azote (les déchets verts et alimentaires) et riches en carbone (autres déchets organiques). Quelle que soit la matière incorporée au compost, il ne faut jamais ajouter en une fois de grosses quantités d’un même matériau.

En respectant ces différentes conditions, la température augmentera d’elle-même, contribuant ainsi à la destruction des mauvaises graines et autres agents pathogènes, évitant aussi les mauvaises odeurs. Le processus dure entre 6 et 9 mois.

Quels sont les avantages du compost ?

  • Il favorise la croissance des végétaux et de leurs racines, les rendant plus forts et capables d’un meilleur rendement.
  • Il améliore le rythme de diffusion des nutriments : les éléments nutritifs ne sont libérés que lorsque la plante en a besoin.
  • Il améliore la porosité du sol : les sols compacts ne laissent pas l'eau et l'air, essentiels aux micro-organismes du sol, pénétrer la surface du sol.
  • Il améliore la capacité de rétention d'eau.
  • Il accroît la résistance à l'érosion par le vent et l'eau.
  • Il limite l’incidence de certaines maladies sur les végétaux.
  • Et enfin, il permet de réduire les dépenses en produits fertilisants.

Quelques utilisations

Le compost jeune pourra servir de « couverture nutritive» pour le potager. Il pourra être répandu en couches de 5 cm au pied des arbres, arbustes et haies, des légumes demandant beaucoup de matières organiques : fraisiers, tomates, choux …
Le compost mûr, de 6 mois à 1 an, sera utilisé au potager sur les légumes qui ne supportent pas les matières organiques trop fraîches : céleris, carottes, oignons...
En automne, il pourra être étendu sur les pelouses en couche mince. Il est également utile lors de la plantation d’arbres, d’arbustes et sur les plates-bandes de fleurs voire dans les jardinières.
 

Compostage et environnement

Composter permet de réduire la quantité de déchets pris en charge par la collectivité. C'est à la fois une économie pour chacun en particulier et pour l'ensemble de la société.

Composter allège la pression de l'activité humaine sur l'environnement : pas de transport inutile, pas d'incinération, pas de mise en décharge …
Composter est favorable à la nature. Le compost rend aux sols une partie de la richesse prélevée pour les activités agricoles, horticoles, sylvicoles… Il constitue également, de par le nombre d’insectes qui y vivent, un parfait garde-manger pour les oiseaux et les batraciens.
 
Vous êtes convaincu de l’utilité du compostage et l’aventure vous tente,

téléchargez

ou consultez

  • la vidéoconférence organisée par la commune avec Monsieur GOBBE, maître-composteur et fondateur du Comité Jean Pain que vous pouvez revoir sur le site You Tube de la commune ou directement en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=_JAfLWuC4AM&t=3261s

https://comitejeanpain.be/home/cjp%20fr/presentation/

www.compostage.info

www.natpro.be - librairie